Bonus, L’oreille de Goji
Laisser un commentaire

Comment l’oreille de Goji a disparu — Version 4807

Comme je l’ai déjà expliqué à Antoine, les gobelins ont une affinité génétique avec les chats. Mais, inversement, nous avons une antipathie réciproque avec les chiens.

Il y a maintenant un bon paquet d’années, j’ai eu à faire disparaître un sale type, une sorte de proxénète maffieux dealer de drogues chef de gang et autres saletés. Même pas un super-vilain, mais plutôt un VRP du crime, sans aucun charisme. Bref, le type habitait une sorte de penthouse orgueilleux qui prenait tout l’étage d’une grande tour de verre au beau milieu d’un quartier d’affaires. Je m’attendais à quelque chose de facile. Le type se croyait inaccessible, l’accès à son appartement ne pouvant se faire qu’en empruntant un ascenseur à carte codée et protégé par une armée de gorilles surarmés. Ses toilettes, par contre…

J’étais à mi-chemin entre la porte de la chambre et le lit quand j’ai entendu un grognement sourd, presque dans les infrasons. Je me suis immédiatement figé, et j’ai tourné la tête. Je n’avais pas prévu la présence de trois saletés canines. Des machins énormes, à poil raz, mais aux mâchoires hypertrophiées. Des trucs qu’on hésite déjà à voir au cinéma. Alors en vrai, je vous dis pas.
Les trois molosses étaient bien réveillés. Moi j’étais de marbre, comme si mon immobilité pouvait me rendre invisible. Je ne savais plus quoi faire. Et tu me connais, ça m’arrive rarement (et l’admettre encore moins). Mais ce sont les bestioles qui ont pris la décision à ma place. Les trois m’ont sauté dessus en même temps, toutes babines retroussées.
Je ne sais plus comment je m’en suis sorti. Je me rappelle avoir balancé des poings pendant ce qui m’a semblé être des heures. Tu me connais, les gobelins ont de petits poings, mais on est vifs et on a du muscle. J’ai fini par parvenir à rendormir les toutous de force, mais j’étais couvert de sang (le mien) et de bave (la leur). Heureusement, je n’avais pas encore mes bottes à cette époque, sinon je crois que j’aurais massacré tout le monde si elles avaient été abîmées. Je me suis dépêché de m’occuper de ma cible qui ronflait comme un sonneur (il prenait des médicaments, me suis-je aperçu après coup), j’avais vraiment hâte de retourner dans mes chères toilettes pour prendre une douche.
C’est au moment où l’eau chaude a giclé sur moi que la douleur m’a frappé. Un de ces satanés clebs m’avait bouffé une oreille !

Je te le dis, le chat est le meilleur ami de l’homme. Mais le chien ? Pouah !

Flattr this!

Laisser un commentaire